Régie publicitaire
CAMEROUN : 1000 TONNES DE SEMENCES HYBRIDES DE MAÏS POUR PROCURER 24 MILLIARDS FCFA DE REVENUS AUX PRODUCTEURS EN 2018 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Investir au Cameroun   
Lundi, 12 Mars 2018 11:43

Thomas Ngué Bissa, le Coordonnateur du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (Pidma), financé à hauteur de 50 milliards de francs CFA par la Banque mondiale, a réceptionné, le 9 mars 2018 à Douala, la capitale économique du pays, une cargaison de 500 tonnes de semences hybrides de maïs de couleurs jaune (Pannar 12) et blanche (Pannar 53). Ces 500 tonnes, a-t-on appris officiellement, font partie d’une commande globale de 1000 tonnes, dont la 2ème livraison est attendue, le mois prochain. Selon les responsables du Pidma, ces semences à distribuer aux producteurs des 10 régions du Cameroun, leur permettront d’être approvisionnés avec un intrant de qualité visant à favoriser le succès de la campagne agricole 2018.

Grâce à cette variété de semences hybrides permettant d’obtenir des rendements d’au moins 4 tonnes de maïs à l’hectare, contre 2 tonnes pour les variétés actuellement utilisées par la plupart des agriculteurs, le Pidma entend stimuler la production de 160 000 tonnes en 2018.

La commercialisation de cette production, au prix de 150 francs CFA le kilogramme (ce prix atteint souvent 250 FCFA à certaines périodes de l’année, Ndlr), permettra aux producteurs de générer des revenus directs estimés à au moins 24 milliards de francs CFA.

Ces semences hybrides de maïs, explique-t-on au Pidma, sont principalement destinées aux coopératives de producteurs de maïs. Cependant, les autres producteurs peuvent également effectuer la demande, à la seule condition de disposer d’un site déjà préparé et prêt pour le semis.

Les demandes écrites doivent être déposées dans les unités régionales de coordination du Pidma à Yaoundé, Douala, Bafoussam et Garoua, ou dans les délégations du Ministère de l’agriculture et du développement rural de la zone d’activité des producteurs.

Afin de garantir la bonne utilisation de ces semences qui ont coûté la bagatelle de 4 milliards de francs CFA, le Pidma annonce l’intensification du conseil agricole auprès des bénéficiaires, dès la réception des semences jusqu’à la vente des récoltes.

Initiative conjointe du gouvernement camerounais et de la Banque mondiale, le Pidma a pour objectif d’améliorer la productivité et la compétitivité des chaînes de valeur du maïs, du manioc et du sorgho, et d’accroître la production de ces spéculations pour répondre à la demande en matières premières locales, exprimée par les entreprises du secteur de l’agroalimentaire.

Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live
 

Ajouter une réaction


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Journal de 20hrs

Mini journal TV du jour

Culture d'Afrique

Journal de l économie

La Tanière

Conversation

International

pub-ccc1

Vos Réactions

 


CAN 2019 : LA CAF DEMANDE AU CAMEROUN « DE SE METTRE AU TRAV

News image

La Confédération Africaine de Football a invité le Cameroun à accélérer les travaux sur les différents chantiers de construction devant ... Lire la suite...

Sports | Mercredi, 15 Août 2018

L'affaire Eto'o permettra -t-elle de faire le menage à Fécafoot ?