Régie publicitaire
16E REUNION REGIONALE DE L’APP : PLAIDOYER POUR L'UNITE ET LA SOLIDARITE DU GROUPE ACP PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Camnews24   
Vendredi, 10 Août 2018 16:00

Les parlementaires de la région Afrique centrale du Groupe ACP et leurs homologues européens se sont retrouvés à Yaoundé du 17 au 19 juillet 2018, dans le cadre de la 16e réunion régionale de l'Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE. Les participants y ont souligné la nécessité pour les pays ACP, en vue de l'après-Accord de Cotonou, de mener les négociations dans le cadre d'un engagement unique, en dépit des spécificités liées à chaque région. Au-delà de l'appel à la préservation de l'unité et de la solidarité du groupe ACP, les débats menés à cette occasion ont permis de faire des propositions sur des questions telles que, la paix et la sécurité dans la région, la piraterie dans le Golfe de Guinée, l'intégration et la coopération régionale, ainsi que la lutte contre la criminalité environnementale. A ce propos, les parlementaires conviennent que la montée des extrémismes violents est due à l'extrême pauvreté, au manque d'opportunités pour les jeunes et aux inégalités sociales. Pour résoudre durablement cette question, l'approche globale a été fermement recommandée, car, explique le communiqué final, "elle seule ouvre la voie au partage des renseignements et des ressources".  Les membres ont également souligné la nécessité, pour les gouvernements, "d'accorder la priorité à l'engagement des jeunes et de répondre à leurs préoccupations afin qu'ils ne soient pas attirés dans les activités criminelles".

Renforcer la sécurité transfrontalière

Sur la piraterie dans le Golfe de Guinée, les participants appellent à la ratification de l'Accord de Yaoundé conclu en 2013 par tous les Etats de la région. Ils reconnaissent que c'est le renforcement des actions conjointes et l'harmonisation des lois nationales qui peuvent permettre de lutter efficacement contre ces groupes illicites fortement organisés qui utilisent des méthodes de plus en plus sophistiquées. En ce qui concerne la gestion des ressources naturelles, les participants ont identifié la "criminalité environnementale" comme une menace majeure. "Les membres ont exprimé leur préoccupation face à la prévalence du braconnage dans la région, ce qui indique que les syndicats criminels sont très en avance sur les efforts déployés par les gouvernements…". Il a été demandé aux représentants gouvernementaux de mettre en œuvre les accords sur les zones de protection, ainsi que l'adoption, par tous les Etats de la région, des lois susceptibles de contrôler le mouvement de bétail transhumant, notamment en République Démocratique du Congo et en République centrafricaine.

Sur l'intégration et la coopération régionale, les membres expriment leurs préoccupations face au retard enregistré dans le processus d'intégration et la faiblesse des flux commerciaux entre les Etats de la région. Mais, ils saluent aussi l'initiative visant la fusion de la Communauté Economique des Etats d'Afrique Centrale-CEEAC et la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale-CEMAC, tout en insistant sur la mise en place d'une union douanière dont le bon fonctionnement pourrait accélérer le processus d'intégration. Au final, une mission a été confiée aux co-présidents de l'Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE qui sont ainsi chargés de présenter les conclusions de ces assises au Parlement panafricain, à la Commission de l'Union africaine, au Parlement européen, à la Commission européenne, au Conseil européen, ainsi qu'à tous les autres organes compétents dans ce dossier.

Braver les défis pluriels des Acp

Les assises de cette nature offrent une occasion exceptionnelle aux pays Acp de se pencher sur les spécificités et les défis au niveau régional, sans toutefois perdre de vue les enjeux mondiaux, car les deux contextes sont dans une large mesure étroitement liés. Cette situation qui a pu alors sembler seulement imminente est aujourd’hui bien réelle. En tant que Groupe ACP, celui-ci reste fermement convaincu que la plupart des différends relatifs au commerce mondial peuvent trouver une solution dans le cadre des systèmes commerciaux multilatéraux incarnés par l’Organisation mondiale du Commerce (OMC). Aussi ledit groupe, par la voix du co-président Hyacinthe Owona Kono a-t-il appélé l’Union européenne, en tant que son partenaire commercial et de développement, à se joindre à lui pour décourager les actes d’auto-préservation qui portent préjudice aux autres membres de la communauté internationale. Il en est notamment ainsi des préoccupations et défis majeurs auxquels est confrontée leurs régions respectives. Toutes les régions d’Afrique se trouvent à divers niveaux d’intégration régionale. Par l’adoption récente de l’Agenda 2063, l’Afrique a de nouveau lancé un appel retentissant à ses Etats membres en y insérant l’intégration comme l’un des programmes à mettre en œuvre. Les Communautés économiques régionales (CER) constituent les pierres angulaires indispensables à la réalisation de cette vision de longue date du continent. A cet égard, le défi qu’il nous faut relever en tant que région consiste principalement à développer les infrastructures nécessaires, à réaliser la libre circulation des personnes, des biens et des services, ainsi qu’à mettre en place des frontières intégrées. Il convient de souligner, par ailleurs, que la question de la paix et de la sécurité a un impact direct sur le processus d’intégration régionale. Il s’agit de l’un des acquis solides de l’Accord de Cotonou sur lequel les pays Acp doivent s’appuyer, en prenant en compte le Programme de développement des Nations Unies à l’horizon 2030 et ses Objectifs du développement durable (ODD) et les initiatives régionales telles que l’Agenda 2063 de l’Afrique. En filigrane, il a été également question de promouvoir le processus d’approfondissement de la démocratie en Afrique. Et à ce propos, le Cameroun organisera des élections présidentielles le 7 octobre prochain, alors que la République démocratique du Congo et le Gabon tiendront leurs élections générales au courant de cette année.

Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live
 

Ajouter une réaction


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Journal de 20hrs

Mini journal TV du jour

Culture d'Afrique

Journal de l économie

La Tanière

Conversation

International

pub-ccc1

Vos Réactions

 


CAN 2019 : LA CAF DEMANDE AU CAMEROUN « DE SE METTRE AU TRAV

News image

La Confédération Africaine de Football a invité le Cameroun à accélérer les travaux sur les différents chantiers de construction devant ... Lire la suite...

Sports | Mercredi, 15 Août 2018

L'affaire Eto'o permettra -t-elle de faire le menage à Fécafoot ?