Régie publicitaire
AFFAIRE MIDA : PLUSIEURS «OMISSIONS» SUR LES LISTES DES SOUSCRIPTEURS A REMBOURSER OBSERVEES PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Journalducameroun   
Mercredi, 16 Mai 2018 08:47

Suite à cela, une sous-commission d’examen de requêtes a été mise en place par le gouverneur de la région du Centre. Des dizaines de personnes ont pris d’assaut l’esplanade de la sous-préfecture de Yaoundé 3ème sise au quartier Efoulan ce mardi 15 mai 2018. Dans les longs rangs qui obstruent l’entrée du bâtiment principal de cette unité administrative, il n’échappe pas à l’œil du visiteur que les personnes en rang tiennent en main des chemises en papier qu’ils remettent à tour de rôle dans un bureau où elles sont reçues. Interrogé sur cette situation inhabituelle dans ses services, le sous-préfet Nestor Dym renseigne sur les raisons de cet attroupement. « Il y a eu des omissions au niveau des services du gouverneur, l’autorité administrative qui préside la commission régionale de règlement de cette affaire de paiement de la Mida. Donc, sur la liste qui est sortie, il y a eu des omissions et une sous-commission chargée de l’examen des requêtes a été mise en place par legouverneur, et c’est le sous-préfet de Yaoundé 3e qui a reçu la charge de la présider».

Les dossiers de requête sont constitués des pièces justificatives des versements effectués auprès de la Mida. « Il faut, entre autres, les reçus des souscripteurs. Nous allons travailler avec les responsables de la Mida qui doivent authentifier leurs signatures. Nous ne pouvons pas prendre les dossiers à la volée, une requête ne sera reconnue que lorsqu’elle aura été authentifiée», ajoute M. Nestor Dym.
Un travail fastidieux qui suscite l’anxiété des souscripteurs ayant des requêtes. « Je suis ici depuis hier, les rangs n’avancent pas. On se demande même si ces requêtes vont servir à quelque chose», déclare, furieuse, une jeune dame. Pour le sous-préfet, chacun devra prendre son mal en patience, car ce travail « est dans l’intérêt de tous ».
En attendant le paiement effectif des sommes saisies, les autorités continuent de mener leurs enquêtes pour déterminer les responsabilités de chacun. « Il y a des enquêtes qui sont menées. C’est à l’issue des enquêtes que l’on saura à quoi s’en tenir, on saura quoi faire d’eux [responsable de la Mida, Ndlr]», affirme le sous-préfet de Yaoundé 3ème.
En ce qui concerne la procédure, M. Nestor Dym déclare que les paiements ne seront possibles qu’après l’examen de toutes les requêtes. « On ne peut pas engager les paiements lorsque d’autres sont encore dans les requêtes», affirme-t-il. Pour cela, la sous-commission chargée des requêtes rendra sa copie au gouverneur, qui procédera à un réexamen et qui publiera « probablement » une autre liste.

Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live
 

Ajouter une réaction


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Journal de 20hrs

Mini journal TV du jour

Culture d'Afrique

Journal de l économie

La Tanière

Conversation

International

pub-ccc1

Vos Réactions