Régie publicitaire
ARMEE CAMEROUNAISE : UN PROFESSIONNALISME AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Camnews24   
Vendredi, 10 Août 2018 15:52

Vilipendée depuis peu pour ses pseudos déviances en matière de respect des droits de l’homme, l’armée camerounaise en plus d’être républicaine, n’a de cesse de traduire sur le terrain des opérations aussi bien militaires que civiles, le professionnalisme de ses troupes, lui-même adossé sur une discipline de tous les instants. D’entrée de jeu, le caractère pluridisciplinaire des personnels de l’armée camerounaise prédispose cette dernière à disposer d’une meilleure et plus étendue appropriation de ses missions aussi bien régaliennes que civiles grâce à une implication heureuse dans la mise en œuvre réussie des articulations opérationnelles de notre développement, étant entendu qu’elle constitue une entité à part entière. Celle qui se doit conséquemment de participer à tous points de vue à la vie nationale. Suffisant pour comprendre qu’elle soit une armée ayant le sens de l’honneur et le souci de préserver une bonne réputation. Toutes choses  garanties par une moralité qu’elle sait forger au travers d’une formation conséquente durant laquelle les différents instructeurs ne concèdent guère de cadeau aux élèves-soldats. Mieux, durant leur formation, on leur martèle les préceptes devant guider leur quotidien, dans le genre : un soldat ne vole pas, ne viole pas, ne pille pas, ne torture pas. Lorsqu'il fait un prisonnier, il est tenu de le livrer à la justice. Un soldat qui tire de sang froid sur une cible non belligérante n’a rien à faire sous les drapeaux. Militaire professionnel, il ne hait pas celui qu’il combat. Avant d'agir, il doit toujours s'assurer que l'ordre reçu de ses supérieurs est lui-même conforme à la loi. Si l'ordre reçu est manifestement illégal, le soldat engagerait sa responsabilité personnelle s'il y obéissait sans discernement. N’empêche néanmoins que face à des situations comme celles vécues avec les terroristes de la secte Boko Haram ou des sécessionnistes se réclamant de l’Army of Ambazionia, il devient difficile de s’en tenir à ces préceptes.

Relevons, pour le déplorer, que la cause de l’aggravation de la crise anglophone a un nom : la brutalité. L’extrême brutalité de la répression policière et militaire, souvent autorisée, communément tolérée, rarement punie. C’est une faute dont il convient d'identifier les auteurs.

L’uniforme n’est pas le masque avenant derrière lequel se cache une horde de barbares prompts à souiller par leurs agissements le drapeau qu’ils prétendent défendre. Le métier des armes requiert de hautes qualités morales, des aptitudes mentales et psychologiques. Et quand bien même le spectacle auquel nous avons droit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest est loin de correspondre à cette exigence. La plupart d’entre eux ont une haute idée de leur engagement et remplissent convenablement leurs missions. En conséquence, pour l'honneur de ces derniers, il serait injuste de laisser une minorité malveillante ternir la réputation de tout le corps. La justice militaire doit impérativement neutraliser ces sociopathes en treillis lâchés dans la nature en dépit de leur incapacité à maîtriser leurs pulsions meurtrières.

Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live
 

Ajouter une réaction


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Journal de 20hrs

Mini journal TV du jour

Culture d'Afrique

Journal de l économie

La Tanière

Conversation

International

pub-ccc1

Vos Réactions

 


CAN 2019 : LA CAF DEMANDE AU CAMEROUN « DE SE METTRE AU TRAV

News image

La Confédération Africaine de Football a invité le Cameroun à accélérer les travaux sur les différents chantiers de construction devant ... Lire la suite...

Sports | Mercredi, 15 Août 2018

L'affaire Eto'o permettra -t-elle de faire le menage à Fécafoot ?